article-confessions-nocturnes-lol-nadine

La chanson Confessions Nocturnes, c’est un clip à plus de 59 millions de vues sur youtube. Mais c’est aussi et surtout l’histoire de deux besta qui dénoncent l’adultère en Île-de-France. On parle ici de Vivi, alias Vitaa, croqueuse d’hommes et de diamants, qui chill en écoutant Keen V sur Soundcloud et lisant Jazz Magazine, dont elle est abonnée depuis 1991. Et Diam’s, alias Mélanie, la lady aux boucles d’oreille créole, qui fait ses courses à Inter et passe ses soirées avec ses potos rappeur Sinik et Rohff.

Bref, cette ballade musicale résume la tromperie du mec de Vivi avec une certaine Andy, fille de la nuit qui vit sur Saint Denis visiblement. Ni une, ni deux, elles embarquent à bord de leur bolide et découvrent les deux jeunes gens en train de procréer dans un hôtel. C’en est trop pour les jeunes femmes, outrées par cet accoutrement. A la fin de cette chanson entraînante, on découvre que le mec de Mélanie la trompe aussi. La morale : Les mecs sont des cons, et les filles aussi.

Ce texte profond devient l’hymne du rap français en 2006. Un gros carton qui met en avant le troisième album Dans ma bulle de Diam’s, une consécration après 9 ans de carrière.

- Euh, s’il vous plaît, quand vous dites troisième album, ça veut dire que c’était quoi le premier album alors ?

- Il s’appelle Premier mandat et il est sorti en 1999.

- Ok, merci.

Reprenons. À elle toute seule, elle révolutionne la scène française : récompense de l’album rap / hip-hop de l’année, artiste féminine française, chanson française, meilleur album français, meilleur artiste français, meilleure chanson, meilleur artiste rap, le tout suivi de l’album certifié disque de platine, puis disque d or. Ses hits se vendent comme des petits pains briochés aux pépites de chocolat bio.

- Euh, désolé de vous déranger une nouvelle fois, mais quand vous dites troisième album, puis premier album, ça veut dire qu’il y a eu un deuxième album ?

- Oui, nommé Brut de Femme, en 2003.

- Ah ok… J’savais.

-  D’accord, oui merci.

-  De rien.

- Ok, autre chose avant de reprendre ?

- Oui, j’aime bien les podcasts d’André Manoukian sur France Inter.

- Nous sommes ravis de cette information. Reprenons.

Vous l’aurez compris, les chansons de Diam’s c’est avant tout un hymne à la femme. A la femme forte, qui sait ce qu’elle veut. Et ce n’est pas le titre Jeune Demoiselle qui déroge à la règle. Mais Mélanie Georgiades était triste. Elle, ce qu’elle voulait, c’était du blues, du rock, de la folk, un mélange de Bruel et Elvis saupoudré d’une once de Mylène Farmer. Elle rêve de violoncelle et de bal musette. Ce qu’elle a récolté ? Du Eminem français que tout le monde écoutera en boucle sur son Mp3 dès le Cm1. La rappeuse de Chypre bat des records de ventes mais reste discrète et se forge une carapace, si bien que les radios n’osent même pas aborder le sujet de l’intimité.

parole-confessions-nocturnes-lol-nadine

De l’autre côté, on a Vitaa, de son vrai nom Charlotte Gonin. Alors pourquoi Vitaa ? Je suis sûr que tu veux le savoir. Alors j’ai cherché. En fait, c’est un clin d’œil à ses origines italiennes. Elle aime la vie, Florent Pagny et le théâtre en plein air, c’est pourquoi elle choisit le mot « Vita », qui signifie donc « Vie ». Pourquoi elle a mis un second “a” ? C’est une faute de frappe, ça arrive, personne n’est parfait. Enfant, c’était une terreur qui écoutait des musiques pop rock et punk, elle se plaisait à chanter sur une version karaoké d’Aznavour et rêvait d’une carrière musicale. Mais surtout, et il ne faut pas l’oublier, son objectif ultime, le couronnement de sa vie : faire partie du jury de The Voice. A l’âge de 8 ans, ses parents lui répétaient : L’eurovision ne te mérite pas, le télé crochet de TF1 en revanche, oui. Bien qu’elle aime écouter Sardou et bouger son body sur la dancehall, elle s’oriente peu à peu vers la disco. Non c’est faux, vers une carrière de DJ électro, révélation qu’elle a eu lors d’une représentation pour un mariage, celui de José, son oncle. Consciente de ce qui fait vendre, elle décide de prendre son beat en main en s’associant avec la talentueuse Diam’s aux 750 000 exemplaires vendus avec le titre « La boulette ».

Le duo musical est né. Ce nouveau single est une révélation et propulse les jeunes femmes en tournées, faisant le Zénith et autres salles municipales. La musique est le succès de l’année. Elle est même reprise en Parodie par Mickael Young et Pascal Obispo. Les Rolling Stones s’étaient positionnés pour la chanter, mais la prod a refusé. Leurs fans s’arrachent les places de concert, tout va très vite. Et pour Vitaa, c’est le premier single d’une longue liste. Elle enchaîne les featurings avec Maitre Gims, Slimane ou Dadju, les albums et clip vidéo. Elle dit adieu à sa période hard rock et laisse place à des opus aux sonorités pop. Elle tient la tête de gondole dans les bacs ! 

Quant à Diam’s, c’est la descente aux enfers, game over et place à l’hôpital psychiatrique. Fini les singles, album studio, copains chanteurs, pique-nique avec Jonnhy Hallyday et autre récompense au Nrj Music Awards. Elle arrête tout, les tournées, concert privé, les playback, les cours de chants et même son abonnement à Google Play music. Elle se recueille et se tourne vers la religion, ce qui l’aide à retrouver foi en la vie.

Si vous écoutez ce titre, c’est que peut-être, au fond, vous vous reconnaîtrez dans cette interprétation originale. Peut-être pas dans la forme, mais dans le fond d’une histoire sombre et sans issue. C’est aussi peut-être ce qui a conduit la chanteuse soul Amy Winehouse, auteur, compositeur et interprète, à aborder sa dernière confession nocturne, le 23 Juillet 2011.

signature-lol-nadine

Nouveau compte S'inscrire