qui-est-rambo-lolnadine

Qui ne se souvient pas de la toute première bande annonce du film Rambo? Et bien nous. Alors pour rectifier le tir, nous avons souhaité le revoir. Bon ok, on rectifie le tir du premier tir, nous l’avons vu pour la première fois en fait. Le premier film d action Rambo: First Blood, film réalisé par Ted Kotcheff, est une adaptation du livre du même nom et l’histoire d’un ancien combattant qui vagabonde dans une petite ville avant d’être arrêté par un méchant shérif pour délit de sale gueule. Rambo c’est l’un de ces super-héros aux muscles saillants, hanté par ses démons et qui n’a peur de rien, pas même de François Ruffin. C’est un mélange entre un Jedi et James Bond, avec les abdos et ses côtés obscures qui font tout son charme.

Le rôle principal est interprété par l’acteur américain Silvester Stallone dans les cinq volets, rien que ça ! John Rambo rempli les salles de ciné de 1988 à 2019. Il passe du gendre un peu psychopathe au papi complètement détraqué. Et ces longs métrages sont aussi attendus qu’un Walt Disney genre Le Roi Lion, que le single Sur un air Latino de Lorie ou la trilogie du samedi apparu à la fin des années 90. Bref, vous l’aurez compris, du premier volet au cinquième volet, le box office a enregistré des chiffres enthousiasmants. Les cinémas français ont compté plus de 850 milles entrées pour le dernier volet, un résultat qui s'essouffle néanmoins puisque le meilleur film de cette saga a enregistré près de six millions d’entrées sur Rambo 2: La Mission, sorti en 1985.

Bien meilleur qu’un film d’Avengers, qu’un album de Lady Gaga ou que le prochain Jurassic Park, le plus grand rebelle parmi les rebelles a de la ressource dans les idées. Et même s’il décide à chaque début de film de se mettre au vert en refusant les missions en tout genre, il fini quand même par céder à la tentation de faire la gueguerre aux méchants dans moultes aventures tout aussi sanglantes. Ces films, au style thriller avec un brin d’horreur, représente une image culte du cinéma. Même s’il on comprend que le cinquième sera aussi le dernier opus, on applaudit l’acteur qui a dépassé les 70 ans au moment de la date de sortie du dernier film.

A chaque réalisateur sa façon de mettre en scène l’histoire, et plus on avance dans le temps, plus le sang jailli de bien des endroits. Et ce n’est pas le teaser du dernier film qui va nous contredire. Les rumeurs disent que Spider Man, Captain America et Marion Cotillard eux-mêmes ont souhaité partir combattre aux côté de John R. Mais Johnny n’a besoin de personne, c’est un grand garçon qui mène à bien ses projets et rempli ses objectifs.

Qui est John?

  • John Rambo est un ancien béret vert devenu vagabond.
  • Disposant de lacune sociale, il se heurte au rejet de l’Amérique face aux anciens soldats.
  • Familier aux techniques de survie, il est prêt à tout pour se sortir du pétrin.
  • Il mange absolument tout ce qui lui passe par la main, notamment les choses les plus répugnantes, et tout ça pour survivre.
  • Il est le spécialiste de la guerre d’embuscade et les pièges n’ont aucun secret pour lui.
  • Il souffre du stress post-traumatique de la guerre qu’il a engagé au Vietnam.
  • John Rambo n’est ni poli, ni romantique, il est né pour faire la guerre aux méchants et porter haut les couleurs de son pays.
  • Il aime les G-Squad et est jaloux d’Indiana Jones.
  • Il adore passer son temps sur sa Xbox One en jouant à Hunger Games ou en jouant le rôle du mythique Luke Skywalker pour sauver la Galaxie.
  • Il a un penchant pour le film d animation Moi Moche et Méchant et aime écouter Ray Charles entre deux séances de musculation. On dit d’ailleurs qu’avant de rentrer dans les studios de tournage, il faisait 1293 pompes pour congestionner ses muscles d’athlète.

replique-rambo-lolnadine

Bien que Silvester a annoncé en 2010 qu’il n’y aurait pas de prochain film, c’est quelques années plus tard qu’il arbore avec fierté ses dernières armes. Et pour l’occasion, la France frappe fort pour l’avant première du nouveau film. Les cinéphiles ont été ravis d’apprendre un marathon Rambo, diffusé sur grand écran au Grand Rex de Paris, quelques jours avant la sortie du film. Cela représente 478 minutes de pure détente, incluant le nouvel opus, soit près de huit heures dans l’un de ses salles obscures, confronté à un contexte apocalyptique intense.

Critique du film Rambo

Si l’on sonde l’entourage et les avis recueillis sur la haute sphère de l’internet, on note que le premier opus est aussi le meilleur. Cependant, on sent aussi que tous les films ne sont pas aussi appréciés du public. Mais vous savez, quand la machine (est en) marche, il est dur de l’arrêter. Et pour cause, on a atteint les 727 millions de dollars de recettes pour tous les blockbusters de la saga. Notons quand même que la nouvelle bande annonce n’a pas suffi à attirer les foules puisque le dernier film reste le moins rentable.

Ce qu’on dit des bandes annonces

La première bande annonce nous raconte l’histoire de John Rambo, ancien soldat poursuivi par les méandres de ses souvenirs à la guerre où il y a perdu ses compagnons de route. Il doit faire face au rejet de la société face aux anciens bérets et se voit affronter les policiers d’une petite ville pour survivre.

Dans la bande annonce du second long métrage Rambo 2, on peut y voir John sollicité par son ancien mentor et colonel, Samuel Trautman, qui le renvoi en mission au Vietnam pour déterminer la présence de prisonniers américains sur le terrain. Il n’en fait qu’à sa tête et intervient pour les libérer, du coup il est abandonné par l’armée en territoire ennemi. Une bonne ambiance quoi.

Le troisième volet de la saga nous montre que John n’a aucune volontés morales puisqu’il retourne sur le front pour libérer ce fameux Colonel Trautman, capturé par les soviétiques. Le quatrième volet, quant à lui, montre un John Rambo assez repenti, qui chasse des serpents pour les revendre à un animateur de spectacle et poursuit sa petite vie en Thaïlande quand un groupe humanitaire américain se fait capturer. C’est ainsi qu’il l’aide à la libération des individus. Et vous savez quoi? Il meurt. Non c’est faut, il meurt jamais. Le cinquième et nouveau volet de la saga montre Rambo dans son ranch aux Etat-Unis, qui vient en aide à une amie pour retrouver la petite-fille de celle-ci, capturée par un cartel mexicain. La bande annonce officielle est jouée à la mission impossible mais avec un peu plus de sang. Disons, beaucoup plus. Ce film sera (peut-être) le dernier Rambo joué par Silvester.

Le premier Rambo fut l’un des meilleurs films de son époque, après Pirates des Caraïbes, Rush Hour 3 et Monstres et Compagnie bien sûr, mais il reste un chef d’oeuvre pour tout amateur de science-fiction. Et Spielberg n’a qu’à bien se tenir. Malgré le talent d’acteur et les intrigues à couper le souffle, il n’y a eu ni Oscars ni Césars au Festival de Cannes. Alors peut-être que le Festival est réservé au Cinéma Français mais Cristina, la stagiaire du cinéaste, en charge de prendre plein de sons cools sur Shazam pour occuper les équipes, était française, et ça compte.

Plus fort que Poelvoorde et André Dussolier réunis, Rambo est ce que le mambo est à cuba, mythique.

signature-lolnadine

Nouveau compte S'inscrire