tips-astuces-repassage-lolnadine

On va pas se mentir, les gens qui prétendent aimer le repassage sont soit des petits mythos, soit les cibles idéales pour le plan machiavélique que je te livre ici. Voici donc 5 astuces qui te permettront de passer du bon temps pendant que l’être aimé, ou ton colloc, ou ton chat (mais alors là, tu es vraiment doué) fait la dite-tâche à ta place :

Prétendre une allergie à l’eau déminéralisée

Allergie qui, dieu-soit-en-location, a été décelée suffisamment tôt par le pédopsychiatre. La moindre petite goutte de ce liquide engagerait ton pronostic vital. Il en va donc de ta survie : tu es dans l’obligation de te tenir à distance de toute table à repasser, buanderie et autre centrale vapeur.

Astuce : ce mensonge peut également s’appliquer au liquide vaisselle, à toi de juger, en fonction de l’interlocuteur.

Utiliser le célèbre mais risqué « c’est ton tour »

Cette astuce à l’air simple sur le papier mais demande tout de même une certaine rigueur. Elle consiste à alterner une lessive de vêtements avec une lessive composée de vieux draps et serviettes de plages. Une fois cette lessive effectuée, il conviendra de se munir du tas de linge en question, et de s’enfermer dans une pièce en hurlant « je vais repasser, je crois que c’est mon tour ». Remiser ensuite le linge en question au fond d’un placard et attendre une bonne demie heure avant de quitter la pièce (prévoir de la lecture). Attention, il sera nécessaire de ressortir avec un air fatigué mais satisfait d’être débarrassé d’une lourde tâche.

Astuce crédibilité : se brûler légèrement un bout de doigt (pas à chaque fois).

Brûler un vêtement (et pas le tien)

Pour cette astuce, il faudra prétendre au préalable que personne ne t’as jamais enseigné le repassage, mais que tu es plein(e) de bonne volonté et muni(e) d’une grande soif d’apprendre. Lorsque l’être aimé t’aura donné la leçon et qu’il te laissera enfin te débrouiller seul(e), tu devras : attendre que le fer soit à température, choisir une pièce de son vestiaire, poser le fer chaud sur la pièce en question et retourner lentement chercher ton ami(e) pour qu’il te remontre le mouvement. A votre retour devant la scène, il/elle risque de hurler mais surtout de vouloir tout reprendre en main, définitivement. De rien.

Se servir de l’humanitaire

Voilà bientôt deux ans que tu donnes 8€ par mois à une ONG sans rien demander en contrepartie. Ça ne peut pas aller que dans un sens et quand on donne quelque part, on doit recevoir ailleurs. L’idée est la suivante : le matin, déambulez dans l’appartement à moitié habillé(e), votre café à la main, et dites « Chéri(e), je suis très en retard, et je dois encore faire mon virement mensuel à l’ONG que je parraine sans quoi un enfant risque de mourrir de faim. Ça t’embête de repasser mon tee-shirt ? » Bien cruel et égoïste celui qui osera te répondre non.

Simuler une tendinite

Cette dernière astuce nécessite une bonne organisation et un peu d’acting, mais tu en es capable, sinon tu ne serais pas là. Voilà la méthode : lance une machine (cycle court) et viens te blottir contre l’être aimé sur le canapé. Attend tranquillement jusqu’à entendre que le mode séchage se déclenche. Ouvre ton téléphone, clique sur ce lien. (penses à regarder la vidéo avec le son pour attirer l’attention sur toi) et dit « ça me lance à nouveau, je crois que je m’en débarrasserais jamais. Concerné(e) et attendri(e), ta moitié(e) te diras de rester au repos. Cette action sera synchro avec la fin du cycle de la machine. Tu te lèveras difficilement en disant « c’est pas raisonnable mais, il faut que j’aille repasser ».

Laisse la magie opérer.

Astuce : si tu n’as plus de forfait internet/batterie remplace le téléphone et la vidéo par un tube de Ketum et un léger massage.

Lol,

Nadine

Nouveau compte S'inscrire